header bg

17-29 Avril 2019 : Aller/retour à Prague à vélo

L'an dernier, alors que j'accompagnais mon fils et son pote Thibault sur le retour de leur long voyage en Asie, on nous à volé nos vélos à Prague. Je m'étais juré d'y revenir pour finir ce trajet, dès les beaux jours. J'ai pu me libérer un créneau en cette deuxième quinzaine d'avril, donc GO !

[ATTACH=full]137718[/ATTACH]

[COLOR=#0000b3]Mon nouveau vélo, toute une Histoire ![/COLOR]
Nos anciens vélos étaient de vieux VTT Décathlon que Martin avait transformé en vélo de voyage. On les appelaient nos Martincyclettes. Après le vol, j'ai dû racheter un nouveau vélo de voyage, et j'ai choisi une randonneuse assemblée par Histoire.bike, une marque française indépendante.

Roues de 700 chaussées de pneus Marathon plus, Selle cuir Brooks B17, freins à disque mécaniques Avid BB7, poignées Ergon GP5, une vraie Rolls-Royce faite pour avaler des milliers de km sans se faire mal.

[ATTACH=full]137706[/ATTACH]

C'est lourd, en acier, mais robuste et d'un confort incroyable. J'ai vraiment beaucoup de plaisir à rouler avec cette bécane, même si j'ai souvent râlé contre le poids : avec mes 4 sacoches (Ortlieb) plus la sacoche de guidon (Vaude), lesté de tout le matériel de camping, popotes et réserves de bouffe, de vêtements, et tout le reste, c'est lourd "comme un âne mort", selon l'expression consacrée.

Malgré le poids et la prise au vent importante, j'ai quand-même "bouffé" plus de 2000 km en 13 jours, sans aucun jour de repos !

[COLOR=#0000b3]Un parcours plus difficile qu'il n'y parait[/COLOR]
J'avais 2 semaines pour faire l'aller/retour, et Prague est à 1000 km de la maison. J'ai donc planifié mon parcours avec des étapes d'environ 160 km en moyenne. Çà parait peu quand on est habitué à la longue distance en vélo de route, mais c'est énorme pour du voyage à vélo au long cours.

[ATTACH=full]137709[/ATTACH]

A l'aller, j'avais prévu de passer par Munich, qui était une de nos étapes prévues lors de notre retour d'Estonie. Après avoir traversé la Haute-Savoie, la Suisse et la Bavière, j'y suis donc arrivé après 4 grosses journées. Heureusement la météo était bonne, mais le dénivelé et le vent d'est en pleine face ont durci l'exercice. Ma selle en cuir est neuve, et j'ai toujours ma douleur au fessier, j'ai peur d'avoir trop mal au popotin...

Arrivé tôt à Munich, j'ai pu me reposer un peu dans un hostel (auberge de jeunesse), et repartir tout frais tout neuf dès le lendemain. 3 étapes de plus, toujours avec le vent d'est, et me voici à Prague le 7ème jour. J'y suis arrivé assez tôt pour faire un tour en ville, retrouver certains lieux que l'on avait visités en novembre. Un restau, une bonne nuit à l'hostel, et le lendemain matin : rentrer maison !


[ATTACH=full]137712[/ATTACH]
En une journée, j'ai retraversé la République Tchèque et je monte ma tente dans un bois en Allemagne. La deuxième étape du retour est encore assez agréable, longeant le Danube, et toujours sous le soleil.

Le vent d'est que j'avais de face à l'aller aurait dû m'être favorable au retour. Pas de bol, changement de météo : le vent tourne au sud-ouest, et donc je l'ai à nouveau de face, mais au bout de 2 jours, la pluie s'en mêle. Pluie froide, vent, fatigue, ça se durcit ! Je ne peux pas camper : obligé de chercher un hôtel, puis le lendemain un Bed and Breakfast, je prends pas mal de retard.

[ATTACH=full]137710[/ATTACH]

J'avais prévu 6 jours (un de moins qu'à l'aller) pour le retour, supposé plus facile. Finalement je dois faire une dernière étape de 220 kms pour tenir mon délai, et j'arrive à la maison à 22H30, 13 jours après mon départ.

[COLOR=#0000b3]Trop rapide pour apprécier le voyage.[/COLOR]
Ce type de périple doit permettre de découvrir des lieux et des gens, de prendre le temps pour de belles rencontres ou de belles visites. Mon planning serré et ma volonté de m'y tenir m'en ont empêché. J'ai respecté mes prévisions, mais il m'a fallu pour ça rouler comme un forcené du lever du jour (parfois avant), jusqu'à la nuit (parfois après). Et avec un gros vélo qui s'assimile plus à un camping-car qu'à une grande routière, c'est très éprouvant !

[ATTACH=full]137707[/ATTACH]
L'intérêt, c'est que j'ai validé mon matos dans des conditions exigeantes, et que les prochains voyages, qui seront beaucoup plus "raisonnables", me paraîtront simples.

[COLOR=#0000b3]La logistique : un mix d'autonomie et de prestations .[/COLOR]
J'ai pu valider sur ces 13 jours ma solution pour optimiser le rapport temps/dépense sur ce type de voyage.
On mange beaucoup quand on roule 12 à 15 heures par jour, donc il faut savoir alterner les arrêts "casse-croûte rapides" et "vrais repas". Pour l'autonomie, j'ai toujours dans une sacoche avant une réserve de nourriture que je renouvelle régulièrement dans les supérettes trouvées sur la parcours.

Ma popote Décathlon me permet de me concocter des plats chauds lorsque je peux (Lyophilisés ou boite à réchauffer). Je ne pars jamais le matin sans avoir fait un bon petit-déjeuner ... sauf s'il fait très très froid, ou j'attends de trouver un endroit plus clément.

[ATTACH=full]137711[/ATTACH]

Pour les repas achetés , c'est souvent dans des restaurants rapides (fast-foods, Kebabs, pizzerias), mais quand c'est possible, un "vrai" repas complet et copieux dans un bon restaurant est bienvenu !

[ATTACH=full]137713[/ATTACH]

Pour dormir, le principe de base est a peu près de deux nuits sous la tente, et une nuit dans un abri en dur avec douche. Les hostels (auberges de jeunesse) permettent d'accéder à un lit et une douche pour un prix réduit. Sinon c'est hôtel ou Bed and Breakfast (gîte). Bien sûr ce principe est très variable et j'adapte en fonction de la météo, de la fatigue, de l'environnement, etc...

[ATTACH=full]137714[/ATTACH]

J'ai pu bien apprécier ma nouvelle tente Camp Minima SL2, que j'ai installé par 7 fois dans des bois trouvés sur le parcours. Je n'ai jamais eu l'occasion de trouver un camping bien placé sur mon parcours au bon moment ...

Mes 12 soirées-étapes ont été les suivantes :
Bulle(CH) : Hotel.
Zurich(CH) : Tente.
Memmingen(G) : Tente.
Munich(G) : Hostel.
Regen(G) : Tente.
Dobriv(CZ) : Tente.
Prague(CZ) : Hostel.
Arnschwang(G) : Tente.
Ingolstadt(G) : Tente.
Laupheim(G) : Hotel.
Büzingen(G) : B&B.
Lac de Bienne(H) : Tente.

Nombre de vues : 388 4 commentaire(s)
Sébastien B. - 05/05/2019 19:46:15

Superbe ! Je me souviens très bien de ton CR l'an passé. C'est donc un plaisir de retrouver tes aventures sur 2 roues.
Prochains objectifs ?

Répondre Signaler
Dominique G. - 05/05/2019 22:02:15

Hello Sébastien.
Je viens de lire ton CR sur le BRM 200 bouclé à plus de 30 de moyenne. C'est du fortiche ! On n'est pas dans la même catégorie ...

Prochains objectifs :
Vélo : 24 Heures de l'INSA à Lyon en triathlon, puis BTR 2019 (Born to Ride), pour la 3ème année consécutive ...
Trail : Montagn'Hard et Tor des Géants ...

Répondre Signaler
Sébastien B. - 06/05/2019 06:39:55

Effectivement, on n'est pas dans la même catégorie, je suis un kiki par rapport à toi !
Très attiré par l'ultra vélo, mais je vais monter progressivement en distance...
N'hésite pas à faire un CR de ces belles épreuves.

Répondre Signaler
Frederic B. - 06/05/2019 13:44:00

Pour moi 100 bornes a vélo c est le bout du monde.....alors la :confused:
T as fais tout seul ??

Répondre Signaler