header bg

6 Juillet 2019 : La Montagn'Hard. Gare aux oraa-ha-ha-ha-ges !

Comme chaque année lorsque je peux, j'étais inscrit sur la Montagn'Hard 100, mais décidément, cette année la météo déjoue tous mes plans.

[COLOR=#0000b3]Nouveau parcours en sens inverse[/COLOR]
Après la version épique de l'an dernier pour les 10 ans, cette année le parcours était à nouveau ramené à 108 km pour 8400 D+. Mais la nouveauté réside dans le fait de tourner "à l'envers". Alors que chaque année, nous partions en direction du Prarion, puis Tré-la-Tête et le Beaufortin pour finir par l'arête du mont Joly, cette année c'était dans l'autre sens.

Les parcours étaient tous complets cette année, et donc nous étions environs 350 à partir dès 5H00 ce samedi 6 Juillet, à l'assaut du mont Joly. 1300 m de dénivelé en 7 kilomètres, belle mise en jambes ! Nous devrons ensuite descendre vers le ravito du Pontet aux contamines, pour remonter au Bolchu, puis à Tré-la-tête et rejoindre Bionnassay via le Miage et le col du Tricot. Après la base-vie de Bionnassay, il est prévu de revenir vers St-Gervais par le Prarion, et de finir par une boucle du côté de Megève avant de rentrer sur St-Nicolas. Autant dire que pour moi, les 35 heures prévues ne sont pas de trop ...

[ATTACH=full]139774[/ATTACH]

[COLOR=#0000b3]Jusqu'ici tout va bien.[/COLOR]
Malgré un entrainement super réduit à cause de mes problèmes d'ischios, je suis à peu près bien au départ. J'ai bien dormi dans ma voiture, bien mangé, et j'ai quand-même une bonne forme physique générale, grâce au vélo. Seul bémol, mes pieds ne sont pas préparés pour encaisser du long, et une grosse ampoule sous le talon est apparue lors de ma seule semaine d'entrainement intensif, la semaine précédente.

Comme d'habitude, à la montée je suis super à l'aise, mais après le premier ravito, je me fais beaucoup doubler dans la longue descente vers le Pontet. J'y passe vers 10H00 du matin, une heure avant la barrière horaire. Enfin on regrimpe vers le Bolchu, 3ème ravito, puis le col de la Fenêtre, que je passe habituellement de nuit, dans l'autre sens. Ça va toujours assez bien et je m'éloigne progressivement de barrières horaires. Au Bolchu j'ai 1H15 d'avance, et à Tré-la-Tête 1H30.

[ATTACH=full]139775[/ATTACH]

La crête du Mont Joly au petit matin ...



[COLOR=#0000b3]Course arrêtée : c'est la sécurité qui a prévalu.[/COLOR]
Mon ampoule au talon commençait à me faire du souci, et je me demandais si je n'allais pas "basculer" sur le 60km, ce qui est possible, et un des gros avantages de cette course. Mais à Tré-la-Tête, Laurent, dit "le bagnard", nous indique que la course est arrêtée, à cause d'une vigilance orange de la météo pour risque d'orages violents.

Dans un premier temps, il était question de faire rentrer tout le monde en courant : les concurrents du 100 basculant sur le 60, et ceux du 60 sur le 40. Je trouvais ça pas mal car même si nous ne finissions pas notre ultra, au moins tous auraient fini une course, même raccourcie. Mais arrivé aux Contamines, une bénévole stoppait tout le monde, et nous envoyait au centre-ville ou des navettes rapatriaient tous les coureurs à l'arrivée. Fin du bal !

[COLOR=#0000b3]Le gros week-end d'ultra se transforme en un trail sympathique.[/COLOR]
C'est l'effervescence à Saint-Nicolas : tout le monde se retrouve là vers 17H30, alors que les arrivées auraient dû s'étaler jusqu'au lendemain après-midi ! Le bar et les douches sont pris d'assaut, mais paradoxalement, c'est sous un beau soleil que chacun plie ses gaules et que l'organisation récompense les podiums, qui étaient prévus dimanche. Apparemment les orages ont épargnés ce secteur, tant mieux mais ça ne se devine pas...

Ça restera un bon souvenir malgré la frustration, la montagn'Hard a toujours son caractère, ses bénévoles et ses ravitos hors pairs. J'ai finalement parcouru 46kms et 3400D+, soit moins de la moitié de ce qui était prévu, en moins de 12H00. Je n'ai ressenti aucune fatigue, mais avec mes ampoules, je ne crois pas que j'aurais pu terminer sans mettre mes pieds en sale état. Ça devait être une répétition pour le Tor des Géants, du coup c'est pas concluant comme test !

Nombre de vues : 285 5 commentaire(s)
Eric B. - 08/07/2019 09:43:06

encore une belle sortie à to actif ! La Montagn'hard sans orage n'est pas la montagn'hard :D:D:D:D

quel programme vélo as-tu pour la suite ?

Répondre Signaler
Benjamin D. - 08/07/2019 11:35:54

C'était pas le bon week-end en effet avec les orages. Quand il y a des enjeux pas facile de prendre les décisions ou c'est trop tard.
Après si tu arrives à trouver les réglages pour le TOR ça aura été bénéfique sans taper trop le physique. ;)

Répondre Signaler
Dominique G. - 08/07/2019 21:43:12

Pas de programme officiel jusqu'au Tor, mais je compte bien faire quelques randonnées de plusieurs jours. Avec mon vélo de voyage, avec mon vélo de route, ou avec mon sac à dos dans la montagne. Un peu de chaque sans doute.

Pour ma préparation, ce qui me rassure, c'est que même si je ressens encore quelques tiraillements derrière la cuisse, ça ne m'empêche pas d'avancer.

Répondre Signaler
raymond B. - 09/07/2019 12:53:54

Bonne prépa Dom
et ça me ferait bien plaisir de te revoir sur l'UTB. une petite balade vélo jusqu'au barrage de St Guerin, entre 10 et 11h du mat;).

Répondre Signaler
Dominique G. - 10/07/2019 12:18:39

Hello Raymond,
Pour l'UTB, c'est une bonne idée : je connais pas mal de monde sur cette course, ça permettrait de vous voir tous passer ...
Il faut que je vois si c'est possible.

Répondre Signaler