header bg

GRR: comment faire sans bâton?

Question, oh combien controversée, moi qui ai commencé le trail à la Réunion en 2009 là où les bâtons étaient inexistants voire interdits dans les courses !

Pendant de longues années, je ne me suis jamais servi de cet accessoire : plus exactement de 2009 à … cette année 2015.

Et finalement, j’y ai pris goût : j’ai maintenant du mal à m ‘en passer après 6 mois de pratique.

Et pourtant, j’étais persuadée que cela ne servirait à rien, sauf à m’encombrer les mains.

Maintenant que je les utilise, je ne vais pas le nier : les bâtons sont d’une aide appréciable aussi bien dans les montées que dans les descentes. C’est à l’occasion d’un bon d’achat gagné lors d’une course que j’ai investi dans une paire de bâtons.

Donc, petit retour en arrière : comment faire sans bâtons ? Parfois on n’a pas le choix (voir ci-dessous).

Comment pallier le manque de bâtons :

Dans les montées : ne pas hésiter à se servir des bras en appuyant sur les quadriceps pour aider à la poussée et ainsi « utiliser » moins de force des membres inférieurs. Ne pas hésiter à se pencher franchement en avant dans le mouvement d’appui des mains sur les quadris, ça aide vraiment.

[ATTACH=full]74327[/ATTACH]


Pour s’y entraîner, je conseillerais des séries de montées d’escaliers, (ça se trouve partout les escaliers !) ou de petites pentes raides pour ceux qui résident à la campagne.

Pour les descentes : pas de secrets : j’ai lu dans des articles de trail que pour être bon en descente : il fallait tout simplement faire de la descente. (sic).

C’est certes traumatisant pour les fibres musculaires, mais ça contribue paradoxalement à les renforcer !

En descente le but du jeu est d’amortir au maximum les chocs et surtout éviter de poser brutalement le talon en premier : patte de velours dans la descente !

Notre coach de l’époque (Eric Lacroix) préconisait la technique des « pierres brûlantes » dans les descentes raides et/ou délicates. Faire comme si l’on courrait sur des braises en enchaînant les petits pas très rapides en appuis sur la pointe ou l’avant du pied. C’est épuisant au niveau cardio-vasculaire, mais comme pour les montées : il faut s’y entraîner !

[ATTACH=full]74328[/ATTACH]



A essayer d’abord sur des portions de descentes peu techniques (chemin roulant et pas trop incliné), pour ensuite augmenter la pente, puis la difficulté technique (chemins irréguliers, avec des pierres, des racines... type de chemins de sous-bois glissants à souhait).

Le conseil que je pourrais donner est :

- si vous avez l’habitude des bâtons : il va falloir les laisser au placard progressivement pour habituer les muscles et le corps à travailler autrement.

- Et puis l’énergie que vous utilisez à les porter, les ranger, les plier, les régler… constituera au final un gain de temps et de confort quand vous aurez les mains libres.

[ATTACH=full]74329[/ATTACH]



- Avoir les mains libres permet aussi de s’aider en montée en appuyant sur les cuisses et en descente pour s’aider dans les passages techniques (rochers) et/ou pour se retenir à la végétation en descente.

- Si vous pensez que c’est impossible de courir sans bâtons, positivez et demandez vous comment vous faisiez avant ( ?) et comment font tous les coureurs (réunionnais entre autres ) pour qui l’usage des bâtons n’a jamais été autorisé en course (du moins jusque 2012 quand j’ai quitté la Réunion).

- ET puis…. De toute façon : vous n’avez pas le choix !!! Bâtons interdit lors du Grand Raid de la Réunion !

[ATTACH=full]74330[/ATTACH]



NB : en 2012 en arrivant en France, j’ai fait la Sierre- Zinal … car justement les bâtons étaient interdits. Faites comme moi, trouvez-vous un trail où les bâtons sont proscrits, ou participez tout simplement à un petit trail où vous oublierez bien entendu de prendre les bâtons… et encore une fois : appréciez le confort d’avoir les mains vides !!!

Nombre de vues : 3204 21 commentaire(s)
Frédéric A. - 25/09/2015 10:08:17

Un très bon résumé ;););).

Répondre Signaler
Nicolas P. - 25/09/2015 10:12:18

C'est mon objectif 2016 : pas de bâtons !

Répondre Signaler
gerald g. - 25/09/2015 10:55:01

Bel article Merci:)

Répondre Signaler
Thomas C. - 25/09/2015 11:13:35

Je ne lâche jamais mes bâtons lorsque je fais de la rando, mais ils restent tout le temps au placard lorsque je fais des trails. Cette année à l'Aravis Trail,dans la longue ascension de la Tournette, j'ai remarqué que je suis passé en 9ième position au sommet sans utiliser de bâtons. Et donc, bon nombre de coureurs utilisant les bâtons étaient derrière moi.

Une chose est sûre, que l'on utilise les bâtons en course ou non, il faut adapter son entrainement :)

Merci pour l'article !

Répondre Signaler
Cédric T. - 25/09/2015 11:34:18

Ah ben zut, j'ai acheté des bâtons au mois de juin!!! J'en fait koi maintenant??? Lol

Répondre Signaler
Eric B. - 25/09/2015 15:06:14

@[USER=55069]Cédric T. (FRA 001)[/USER] : des pics à barbecue ? :D:D:D:D

Répondre Signaler
Philippe G. - 25/09/2015 15:16:00

Ben moi j'applique le principe Bridoux, si j'ai pas le droit aux bâtons, je prends du saucisson...:D:D:D

Répondre Signaler
Frederic B. - 25/09/2015 15:18:36

super cet article mais perso quand c'est vraiment raide, je suis bien content de les avoir........en fait je pense qu'utiliser les batons permet d'economiser les cuissots et de compenser une certaine faiblesse musculaire (on a pas tous les cuisses à DAWA SHERPA et consorts)
une fois de plus on est pas tous egaux entrainement ou pas

Répondre Signaler
Yoann C. - 25/09/2015 15:18:56

Merci.

Répondre Signaler
Joel A. - 25/09/2015 17:41:18

Cela fait un an que je cours sans bâtons :)
J'ai hâte d'y être ;)

Répondre Signaler
Franck A. - 25/09/2015 18:09:10

Pas de GRR en vue pour moi donc je continue à prendre mes bâtons :D:D:D
Plus sérieusement, merci pour ce bel article ;)

Répondre Signaler
jean-michel p. - 25/09/2015 18:35:36

merci pour l'article

Répondre Signaler
JEAN-SEBASTIEN J. - 25/09/2015 19:56:55

Super article.
J'espère pouvoir un jour faire la GRR donc il faudra bien passer par une détox de bâtons !!!

Répondre Signaler
Anthony L. - 25/09/2015 21:32:48

Comment s'en passer ???? Ben faudra utiliser ses bras et musclé d'avantage ses quadri

Répondre Signaler
Maxime S. - 25/09/2015 21:46:25

Article intéressant, j'ai jamais couru avec des bâtons pas par conviction mais simplement parce que j'en ai pas et puis je m'en passe bien pour l'instant ;-)

Répondre Signaler
MATTHIEU C. - 25/09/2015 22:07:58

Super résumé, merci pour les infos.

Répondre Signaler
Julie B. - 26/09/2015 22:40:32

Merci pour les infos et super article:)

Répondre Signaler
CHRISTOPHE M. - 26/09/2015 22:55:14

Très bien le résumé .
A méditer !!! :rolleyes:

Répondre Signaler
William L. - 27/09/2015 12:12:04

Joli résumé qui va à l'encontre de ce que la plupart des traileurs préconisent. Je ne suis pas (encore) un adepte des bâtons et je n'en ai encore jamais ressenti le besoin sur le peu de courses en montagnes auxquelles j'ai participé. Cet article me réconforte :)

Répondre Signaler
Florence R. - 27/09/2015 20:37:12

Bon résumé!!
Je les utilise surtout sur les trails longs à fort d+, sinon toujours rangés au placard, alterner avec et sans: en fonction!!!

Répondre Signaler
raymond B. - 01/10/2015 00:32:43

Adepte des bâtons mais je sais m'en passer. Le GRR n'est pas pour moi.
Je ne vois pas pourquoi j'irai chercher à des milliers de km ce que je peux vivre à coté de chez moi. Ce sera tout de même avec grand plaisir que je suivrais les membres du team qui s'y rendent.

Répondre Signaler