header bg

GRR - Les femmes et la Diagonale - par Nathalie Mauclair

Le Grand Raid de la Réunion ou la Diagonale des Fous, c’est avant tout la découverte d’un super territoire avec des paysages magnifiques.

Ce que je déplore tous les ans, c’est que le nombre de participantes ne soit pas plus grand. En général 20% des partants.

En effet, courir la diagonale des Fous (ou des folles) est un défi au bout duquel vous sortirez forcément grandies. Le plus souvent, les femmes ont besoins d’assurance en s’appuyant sur l’expérience masculine. A partir de mes observations de course, je suis en mesure d’affirmer que nous les femmes, nous avons bien toutes les ressources nécessaires pour vivre ce type d’aventure. Nous nous laissons moins emmener par les ferveurs du départ et nous gardons une vitesse plus constante du début à la fin. D’ailleurs le pourcentage d’abandon féminin est inférieur à celui masculin.

[ATTACH=full]132668[/ATTACH]

Bien s’équiper pour courir la Diagonale des fous

Il est important de partir en confiance avec notre matériel. C’est pourquoi il faut le tester lors de nos sorties d’entrainements. Porter des vêtements dans lequel vous vous sentez bien. Garder sous la main ce dont vous aurez besoin afin de ne pas défaire votre sac.

Il faut bien sûr prendre tout le matériel obligatoire et évaluer ce dont vous pourrez avoir besoin pendant votre périple. Si vous bénéficiez d’une assistance personnelle, vos accompagnateurs vous apporteront, dans les zones dédiées, des vêtements de rechange, des chaussures sèches et tout le « confort » dont vous aurez besoin. Si vous êtes seul, les sacs d’allègement à Cilaos et Sans souci vont vous procurer du confort que vous apprécierez.

Attention tout ce que vous mettrez dans votre sac, il faudra le porter et majorera votre fatigue au fil des km.

Soyez vigilant, chaque gramme compte !!!


Comment se nourrir pendant La Diagonale des fous

La nourriture est votre carburant et vous permet de poursuivre votre progression pendant toutes vos heures d’effort. Les nouvelles recommandations sont de boire et manger régulièrement en fonction de vos sensations de soif et de faim. Pour ma part, je mange et bois très régulièrement. J’ai toujours un moment où il m’est difficile de m’alimenter (20ème heure de course), alors je prends une gourde d’aliments liquides. Tout au long de l’épreuve, je diversifie les saveurs, les textures et j’alterne le sucré et le salé pour garder le plaisir de manger. Je m’hydrate avec de l’eau et de la boisson énergétique qui me permet de compenser les pertes en sels minéraux.

Quand je ne bénéficie pas de ravitaillements personnalisés, je consomme ce qui est proposé sur les tables de ravitaillement. J’apprécie beaucoup ces changements de saveurs et je picore en fonction des spécialités proposées (Cookies, soupes, …)

Je vous recommande de ne pas vous attarder trop longtemps aux points de ravitaillement même si c’est plaisant de partager un moment de convivialité avec les coureurs et les bénévoles. Vos muscles vont se refroidir et se raidir ; il sera encore plus difficile de repartir après.

A bientôt,
Nathalie

Nombre de vues : 19897 11 commentaire(s)
Philippe G. - 26/09/2018 12:45:58

Il y a de plus en plus de femmes en ultra comme sur les autres formats de course. Parfois il s'agit d'anciennes pratiquantes route qui en ont marre de s'astreindre à de la piste et du fractionné pour aller découvrir le plaisir de la gestion de course, les panoramas, le côté finisher sans prise de tête et focalisation sur le chrono....et c'est très bien comme ça:)

Répondre Signaler
Delphine G. - 26/09/2018 19:06:41

C'est tout à fait mon cas Philippe ! merci pour ces conseils Nathalie :-)

Répondre Signaler
paul-mathias j. - 26/09/2018 20:03:20

Merci pour tous ces petits conseils Nathalie;)

Répondre Signaler
Hélène F. - 26/09/2018 21:04:32

Les femmes osent de plus en plus et c'est bien!! oser donne de l'assurance! plein de bons conseils !

Répondre Signaler
Joel A. - 27/09/2018 05:47:24

Très bon conseils Nathalie ;)
Oui il y a de plus en plus de femmes sur les ultra ,elles ont une vision et gestion différente de homme ,que du positif pour le monde du trail ;):)

Répondre Signaler
yann l. - 27/09/2018 07:12:59

entièrement d'accord Jojo et c'est bien que les féminines progresses autant dans les ultras ;)

Répondre Signaler
Stéphane P. - 27/09/2018 08:09:31

Yann, c'est ce dont on parlait ce week-end : il y a de plus en plus de féminines sur les ultras.

Répondre Signaler
charles D. - 27/09/2018 09:36:18

il en faut encore plus de filles :cool:

Répondre Signaler
Frédéric A. - 27/09/2018 11:36:25

Une présence féminine à vos cotés l'arrivée est assurée car une superbe gestion de course comme le dit si bien Nathalie ;););)

Répondre Signaler
Marc B. - 27/09/2018 21:13:07

Je ne crois pas me tromper, mais je crois que plus la distance s'allonge plus les écarts entre les hommes et les femmes diminuent.
Les femmes sont également très fortes mentalement.

Répondre Signaler
yann l. - 28/09/2018 06:37:35

exact Steph ;)

Répondre Signaler