header bg

Installation des mini guêtres Raidlight Desert

www.denivplus.com
Je redoutais ce moment, l’installation des mini guêtres Raidlight Désert. Vu mes expériences calamiteuses pour coller des écussons, installer les guêtres n’a pas été chose facile, le maître mot étant la patience. Les guêtres, c’est le dispositif obligatoire pour retarder au maximum, l’entrée du sable dans les chaussures, et donc par la suite le « rabotage » des pieds, et ampoules. Je le dis aujourd’hui comme ça il n’y aura pas de surprise, mais mes pieds, c’est ce que je redoute le plus là bas, car c’est la seule chose que je ne maîtrise pas.
Depuis 3 semaines, j’applique du TANO tous les jours, je suis pas convaincu, mais psychologiquement, je me dis que je prépare me petits petons. Ensuite depuis le début de la semaine, mon toubib m’a prescris une crème bourré de vitamine A, apparemment ça rendrait la peau lisse et renforcée, alors wait and see. Mais une chose est sure, j’aurais eu beau appliquer 100 crèmes si j’ai des sceaux de sables qui rentrent dan sles pompes, ça va pas faire grand chose.

Revenons à nos moutons, je vais essayer de vous détailler au maximum la procédure que j’ai utilisé, on sait jamais ça pourrait aider les prochains participants.

1- Bien choisir sa paire de chaussures, tout d’abord, parce que courir 250km, il faut qu’elles soient un minimum confortable, mais surtout il faut qu’elles aient une surface assez large pour venir coller le velcro. Pour ma part je partirais avec des Adidas RIOT 5
2- Après plus de 2 mois d’entrainement intensif, elles étaient pas vraiment propre, donc un grand coup de nettoyage s’impose pour faire sauter toutes la boue qui aurait pu s’incruster dans les pliures ou dans les coutures.

3- Laisser sécher, une journée, certain à ce moment là font un ultime nettoyage avec un coton et de l’alcool, moi j’ai zappé cette étape.
4- Là on entre dans le dur, il faut commencer à positionner le velcros pour pouvoir le découper à la longueur souhaité, le tout en partant du talon, c’est beaucoup plus facile car la semelle est plus imposante. Pour ma part, vu la forme de la chaussure, impossible de la faire en un coup, j’ai donc réalisé cette étape en 3 morceaux. On positionne, on trace avec un marqueur, là où sera positionné le velcro.
5- On encolle la chaussure, j’ai pris une colle Néoprène qui tient à la chaleur (trouvée chez Leroy à Merlin, 4€), il faut pas hésiter à tartiner (environ 1mm)

6- On encolle le velcro de la même manière, mais surtout de manière uniforme (là ce qui est formidable, c’est que le velcro se vrille, on met de la colle partout, bref, soyez patient)
7- On attend le temps de séchage complet (environ 10mn), jusqu’à que la colle ne colle plus au doigts.
8- On presse le velcro sur la chaussure le plus fort possible, l’adhérance est immédiate, et on voit desuite si le boulot est bien fait ou pas. La partie commique de l’histoire, se situe sur le bout de la chaussure avec les multiples irrégularités de cette dernière, le collage n’est pas chose facile, bref on galère…



9- Répéter de l’étape 4 à 8 pour le reste de la chaussure
10- Laisser sécher entre 24 et 48h

Et voilà le résultat:




Maintenant reste à voir sur le terrain comment ça va se passer et surtout si ça va tenir…je vous dirais tout à mon retour…

Nombre de vues : 1000 0 commentaire(s)