header bg

Test produit: Chaussures SALOMON Speedcross 3

www.denivplus.com retrouvez l'ensemble des articles
Au mois de novembre, je me suis posé la question de savoir avec quelle paire de chaussures j’allais courir la Saintélyon mais pas seulement, car durant le mois de janvier j’avais également prévu un trail blanc ainsi que d’autres trails certainement très boueux. Du coup, ma première réflexion c’est portée sur une chaussure qui doit comporter une accroche sur tous ces terrains si particuliers, j’ai donc choisi les Salomon Speedcross 3. Avant de passer à l’achat j’ai discuté avec le Gérant du magasin Running Zone, Régis Godilion, pour savoir si cette chaussure était faite pour les coureurs universels (elle corrige également une légère pronation), car Salomon m’a causé de sacré soucis dans le passé avec ses XT Wings et son contrôle de pronation qui m’a provoqué une TFL après un mois d’utilisation, depuis ce jour-là, je m’étais dit Salomon plus jamais.
Mais la marque m’attirant toujours autant, j’ai voulu re tenter une nouvelle expérience avec les Speedcross 3, profitant d’une belle promo je n’ai pas longtemps hésité. Lorsque l’on ouvre la boite, il y a rien à dire, leur look sobre (toute noire, mais existe également en modèle flashy), surmonté du système Quicklace rouge, en jette, mais là n’est pas l’essentiel. Le point clé c’est la semelle et tout le système de cramponnage, on voit clairement que ce n’est pas de chaussures pour faire 100 bornes de bitume par semaine car je pense que l’investissement pourrait vous revenir cher avec l’usure des crampons. Clairement cette chaussure, est faite pour le sentier, bien entendu si vous avez quelques kilomètres à parcourir sur la route entre votre domicile et vos chemins d’entrainements, ne vous inquiétez pas, elles n’auront rien. Mais la semelle « monobloc », on voit clairement qu’elle est fabriquée en une seule fois laisse présager que c’est du solide. L’avant du pied est quant à lui protégé par un pare pierre qui intègre 2 crampons sur l’avant, au cas ou vous voudriez faire des « pointes », et les flancs des chaussures sont surmontés d’un renfort plus ou moins étanche qui permet de passer dans la rosée sans avoir les pieds particulièrement mouillés. Niveau confort, c’est relativement douillet, on sent l’expérience de Salomon sur ce point-là et surtout son retour d’expérience, avec des coureurs qui veulent faire toujours plus long avec leurs chaussures.


Et en mode trail ça donne quoi ?
Malgré la légèreté des chaussures (XXg), le changement après des heures et des heures d’Adizero Adios 2, se fait sentir même si globalement le confort est relativement correct. Coté dynamisme ces Speedcross 3, sont assez intéressantes, du fait qu’elles ne soient pas rigide au niveau du chausson, ce qui nous permet une certaine souplesse au niveau de la foulée et par conséquent une utilisation sur tous les terrains. Je me suis même amuser à réaliser des séances de côtes ou des séances au seuil, à chaque fois le résultat a été satisfaisant à savoir que je n’ai jamais été bridé par la chaussure.
Mais venons-en au fait de l’achat de ces chaussures : l’accroche. Je les ai emmené sur tous les terrains, à savoir route, sentier enpierré, sentier herbeux, terre, neige, verglas, le choix est vaste. C’est assez simple, elles n’ont jamais été prises à défaut, non seulement il est possible de relancer à n’importe quel moment et ça c’est sacrément appréciable, notamment lorsque l’on se trouve sur des sentiers boueux, on sent vraiment que c’est leur terrain de prédilection. Dans la neige, encore mieux, au moment de cet épisode climatique, j’ai vu fleurir des tests ici et là de « Yakatracks ou easyshoes », certes ces systèmes sont assez bien adaptés, mais avec les Speedcross pas besoins d’accessoires supplémentaires, vous ne resterai jamais bloqué et c’était la raison numéro un de mon achat. Cependant, il faut noter une remarques, les crampons sont relativement prononcés, et comme des crampons de foot, si le sol est très lisse et humide, type dalle de béton, ou escalier en bois, c’est la chute assurée, il convient donc de ce méfier de ces surfaces-là. Au niveau des crampons, j’ai n’ai fait pour le moment que des sorties de 30kms maximum, et sur du très long, je m’interroge quant à savoir si on les ressent vraiment sous le pied (pour les anciens footballeurs l’image va parler : mais c’est peut être comme jouer avec des vissés au mois d’août…).
Revenons un peu sur la chaussure en elle-même, et essentiellement sur le mesh. Encore une fois, on sent l’habitude de la maison Salomon sur l’ensemble de ces éléments, et notamment le retour d’expérience de nombreux testeurs que ce soit des élites ou des traileurs lambdas. Le mesh parait pas forcément très aéré et c’est relativement agréable en hiver pour éviter qu’un vent glacial ne vienne vous geler les pieds en traversant le chausson, mais il est assez aéré pour :

- évacuer la transpiration
- évacuer les litres d’eau dans lesquels vous êtes en train de courir lors de vos sorties longues hivernales, la plupart du temps pluvieuses.
Je pense même qu’en été si vous utilisez ces chaussures par forte chaleur et qu’il vous venez l’idée de traverser un ruisseau (ça arrive parfois en montagne), au bout de quelques temps vos pieds retrouveraient le sec.

Aujourd’hui avec presque 300kms au compteur, elles n’ont pas bougées, le tissu ne c’est pas décousu, les crampons ont une usure normale, alors que le début de mes entrainements débute sur le bitume, le système de laçage n’a pas bougé, je peux donc dire que pour l’instant, je suis relativement satisfait de ces chaussures et Salomon reprend petit à petit une place de choix dans ma sélection de chaussures pour le reste de la saison.
La légèreté est relativement agréable, ainsi que son dynamisme, pour ma part je les réserve en usage trail court (

Nombre de vues : 551 17 commentaire(s)
Christelle P. - 30/01/2013 11:03:45

Notre testeur is back !!! J'ai acheté cet été les Crossmax(sur le site Anglais que tu m'avais conseillé)...j'en suis assez satisfaite et les Speedcrosss me font de l'oeil !!!

Répondre Signaler
Bertrand L. - 30/01/2013 11:08:49

toi qui aime la boue, fonce!!!!

Répondre Signaler
Christelle P. - 30/01/2013 11:16:06

En fait j'aime pas trop...je pense que l'année prochaine j'attaquerais la saison en mars !! lol

Répondre Signaler
Cyril V. - 30/01/2013 12:24:27

Merci pour ton résumé

Répondre Signaler
Sébastien S. - 30/01/2013 12:44:12

merci Bertrand pour ce test que je confirme dans les grandes largeurs pour avoir aussi les speedcross3.

Je les ai emmenés sur l'Endurance Trail et là je pense que c'est un peu trop long, j'aurais du prendre les S-Lab. Mais jusqu'à 60km ça me parait excellent.

Répondre Signaler
Gilles C. - 30/01/2013 20:56:23

Merci pour ce test grandeur nature :-)

Répondre Signaler
Daniel C. - 30/01/2013 21:38:32

Merci pour l'avis éclairé

Répondre Signaler
Stéphane G. - 30/01/2013 21:41:39

Merci pour ce retour détaillé.

Personnellement, en les essayant, le chaussant me paraissait adapté pour les pieds plutôt fins et donc un peu étroit pour les pieds plutôt larges (et je suis resté sur mes adidas riot :p).

Répondre Signaler
Thomas C. - 30/01/2013 22:12:00

Merci pour le conseil et ton ressenti sur ces chaussures ;)

Répondre Signaler
fabien b. - 31/01/2013 00:07:44

Pour info elles sont en ce moment a - 50% a intersport.

Répondre Signaler
Cyrille L. - 31/01/2013 09:23:07

Excellente chaussure!

Répondre Signaler
jean-michel p. - 31/01/2013 09:27:30

merci pour cet essai très instructif

Répondre Signaler
Bruno F. - 31/01/2013 09:54:42

sympa ce petit avis, elles vont bientôt arriver chez moi, pour affronter la gadoue hivernale!!!

Répondre Signaler
LAURENT B. - 31/01/2013 10:06:29

J'en possède également une paire et je confirme tout ce qui a été dit par Bertrand. C'est vraiment une bonne chaussure même si au départ on peut la trouver vraiment typée avec ses crampons très "agressif". Le moins c'est effectivement les surfaces très lisses et humides. Les surfaces en bois ne sont pas vraiment compatibles (ex tronc humide au dessus d'un ruisseau, escalier en bois sur des sentiers cotiers) et cela peut être bien casse-g... Le gros + c'est qu'il est très facile d'en trouver à des tarifs très intéressants sur le net à toutes les périodes de l'année bizarrement. C'est vraiment une chaussure complémentaire d'un modèle trail plus généraliste type salomon XA.

Répondre Signaler
Christelle P. - 31/01/2013 10:58:43

Niveau chaussant c'est vrai qu'elle à l'air plus étroite que par exemple la Crossmax !

Répondre Signaler
Frédéric G. - 31/01/2013 15:48:06

Elles ont l'air étroites...non?

Répondre Signaler
Bertrand L. - 31/01/2013 16:57:26

Vous avez raison, pour ma part j'ai les pieds fins donc elles me vont à merveilles!!!

Répondre Signaler